Energie : une nouvelle carte des vents océaniques

Cette cartographie doit permettre d’établir les zones les plus favorables à  l’installation de fermes d’éoliennes au large des côtes. Et en particulier celles où les vents soufflent en permanence, en fonction des saisons. Ces régions se trouvent au large de la Tasmanie, de la Nouvelle-Zélande ou encore de la Terre de Feu, à  l’extrême sud du continent américain – ce qui pose la question du transport de l’énergie. D’autres secteurs propices ont été identifiés aux latitudes moyennes – en particulier sur l’Atlantique. Au-dessus des mers, l’absence de reliefs assure la continuité du fonctionnement des éoliennes.

Ce contenu a été publié dans Evolution climatique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.