Parties civiles : toutes choquées, toutes pour la confirmation des sanctions

Plusieurs points abordés avec la partie civile :

– Des oiseaux morts par dizaines de milliers…

– La biodiversité a un coà’t, mais comment le mesurer ?…

Des victimes de la pollution « abandonnées » mais déterminées à  obtenir réparation tels que les pêcheurs de palourdes indemnisés sur la base de 20 jours alors qu’ils ont du interrompre leur activité pendant 3 mois…

– Une partie civile qui ne veut pas d’argent mais seulement un jugement juste : les Amis des Collectifs marée noire…

– Les élus des Régions prennent la parole…

Ce contenu a été publié dans Pollution. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.