Aperçu planctonique d’une goutte d’eau prolifique

« A première vue, ça grouille. Il y a des formes noires fixes, d’autres bizarres qui traversent l’écran, parfois avec des cils, cela ressemble vaguement à  des coléoptères qui auraient des cils à  la place des pattes. D’autres semblent géométriques, plus petites parfois ; leur transparence laisse deviner des éclats, des reflets métalliques proches des œuvres de joailliers. Ils se détendent comme des ressorts, découvrent des spirales qui, selon la prise de vue, se transforment en cercles concentriques. D’autres formes plus inégales rappellent vaguement les « paramécies » des lointaines leçons lycéennes.

De l’infiniment petit surgit la vie déjà  diversifiée,
en voie de multiplication ou de simplification,
un tapis roulant où se découvrent
les innombrables imbrications
de la chaîne alimentaire…

Diatomée

Photo Pierre Mollo


– L’une des très nombreuses espèces de diatomée dont la présence est souvent associée à  une bonne qualité du milieu. Rien de
tel pour la biodiversité !

Copépode

Photo Pierre Mollo


– Plus du 80% du plancton animal (zooplancton) est constitué des crustacés copépodes

– Larves d’oursins : beaucoup serviront à  nourrir les poissons d’autant plus qu’elles n’ont pas encore d’épines !

Diatomée

Photo Pierre Mollo

– Une diatomée qui ne manque pas d’air puisqu’à  l’origine de l’oxygène

– A peine 10 mois de vie planctonique avant que cette larve de langouste ne se transforme en bébé langouste

larve de langouste

Photo Pierre Mollo

Ce contenu a été publié dans Plancton. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.