L’ agonie de la pêche au thon rouge

03-07-2007 | La Marseillaise

Suite à  la loi votée par la commission européenne qui interdit de pêcher les grands migrateurs (thons et espadons), les pêcheurs de Port-Vendres à  Menton ont manifesté, au Vieux Port, contre ce programme qui précariserait 350 familles de pêcheurs, leurs 80 bateaux et détruirait 1500 emplois induits. Sans bien sà’r le droit aux allocations chômage.
_ …
_ La thonaille, petite pêche côtière française qui représente 300 tonnes de thon rouge rendrait l’âme. De plus, elle serait pilleuse de ressources. « Cette pratique existe depuis 2000 ans. Nous sommes soutenus par Greenpeace, le sanctuaire des mammifères marins etc. Si nous avions l’habitude de tuer des dauphins, aujourd’hui ils seraient en voie d’extinction ‘. Depuis 7 ans, 20%de l’effort de pêche est observé à  la loupe, le CNRS (Centre National de Recherche Scientifique ) a même publié un rapport validant cette pêcherie comme viable et respectueuse de l’environnement. Cette pêche sous haute surveillance a été soutenue par les écologistes qui ont participé à  l’élaboration d’une charte, acte qui corrobore le bien fondé de cette activité.

Ce contenu a été publié dans Thon rouge. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.