Des éponges marines partagent pratiquement 70% des gènes humains

Le séquençage génétique d’éponges marines de la Grande Barrière de Corail a montré que cet animal ancien partageait beaucoup de ses gènes avec les humains, y compris un grand nombre associé à  la maladie et au cancer, précise l’étude publiée cette semaine par la revue spécialisée Nature…

… Cette découverte pourrait permettre des avancées notables dans la recherche sur le cancer et les cellules souche…

Ce contenu a été publié dans Faune. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.